avenir ?

Postez ici s'il vous semble que votre question n'a sa place dans aucun des forums ci-dessus.
Règles du forum
Avant de poster, merci de vérifier :
  • que vous êtes bien dans le forum en rapport avec le sujet que vous allez exposer (voir description sous chaque forum) ;
  • si votre question n'a pas déjà été postée en utilisant la fonction recherche.
Répondre
mams
Messages : 352
Enregistré le : mar. 17 févr. 2015 15:10

avenir ?

Message par mams » sam. 16 nov. 2019 08:40

Bonjour !
Je lance une bouteille à la mer pour peut être générer un débat...
comment voyez vous l'avenir du métier de secrétaire de "petites" mairies ?
peu à peu, les compétences prises par les CC, les cartes d'identités, les démarches par internet... nous vident de notre substance.
Quand, à l'aube de 2026, et parfois bien avant, l'eau, l'assainissement et autres vont de nouveau quitter le navire, à quoi servirons nous ?
Déjà que pour cumuler un temps plein aujourd'hui, il faut par chez nous "faire" au moins 4 communes de - de 250 hbts tellement les heures se réduisent commune peau de chagrin...
Et toutes et tous nous ne pourrons migrer vers les plus grosses structures dont le besoin en personnel ne sera pas aussi important.
Et ce n'est pas la même philosophie de vie et de travail d'intégrer une plus grosse structure. Quid du relationnel population, élus..
qu'en pensez vous ?
bon we !

Lecat
Messages : 2838
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 16:12

Re: avenir ?

Message par Lecat » sam. 23 nov. 2019 09:23

Je dirais qu'il y a des tâches qui s'en vont, c'est certain, mais aussi des tâches qui arrivent, celles-ci dépendant beaucoup de la manière dont l'intercommunalité locale est organisée. Par exemple, ici, avec l'intégration dans la nouvelle intercommunalité je passais certes moins de temps sur certaines tâches, mais en revanche il a fallu devenir non seulement le secrétaire du maire, mais aussi le secrétaire du conseiller communautaire, et également le référent local des services communautaires. Au final le temps de travail a un peu diminué, mais bien moins qu'on aurait pu le penser... Bref, tout dépend vraiment de la manière dont l'intercommunalité est structurée, ainsi que de sa taille.

Autrement, l'expérience montre que le besoin en personnel ne se réduit jamais avec l'agrandissement des structures intercommunales... les effets de la mutualisation sur cet aspect sont souvent prévus mais jamais observés... :P Reste à savoir si l'intercommunalité saurait évaluer à leur juste hauteur les compétences des secrétaires de mairie, tout en gardant effectivement à l'esprit que personne n'y trouvera d'emploi aussi "large" en domaines couverts qu'au sein des petites communes. Cela dit, je pense que pas mal de collègues, sans forcément chercher un emploi très spécialisé, ne seraient pas contre couvrir un champ un peu moins large.

Pour ma part, j'ai fini par le faire le saut du passage à l'intercommunalité en juin cette année. Moins que le temps de travail perdu en mairie (pas si considérable, et que je compensais avec un peu de travail pour un syndicat local), c'est notamment le peu d'attrait des tâches restantes qui m'a fait me décider. Ici on a des conseils municipaux qui ne gèrent guère plus que la mairie, la salle des fêtes, l'église, les chemins et un peu d'animations. Un peu ronron, et forcément limité, en somme.

Je conclurai ce long message en soulignant que les mouvements dans les intercommunalités entraînent aussi des mouvements dans les communes. On l'observe très bien ici : moins de petites communes (donc moins d'employeurs), parce qu'elles fusionnent, ne serait-ce que parce que lorsque l'intercommunalité a absorbé beaucoup de compétences la taille critique de population d'une commune pour maintenir assez de personnels pour fonctionner s'accroît notablement. Ces fusions sont souvent facilitées par les regroupements scolaires pré-existants, d'ailleurs.

Répondre