Dewey virée

Médiathèque, littérature, musique, vidéo. Conservatoire, musique, danse. Centre culturel, spectacle, théatre, festival. Conservation du patrimoine, musée, archives.
Règles du forum
Avant de poster, merci de vérifier :
  • que vous êtes bien dans le forum en rapport avec le sujet que vous allez exposer (voir description sous chaque forum) ;
  • si votre question n'a pas déjà été postée en utilisant la fonction recherche.
Répondre
lambis
Messages : 67
Enregistré le : sam. 24 mai 2008 13:00

Dewey virée

Message par lambis » lun. 29 déc. 2008 16:46

Bonsoir,
Que pensez-vous d'une nouvelle cotation qui s'inspirerait de la "Dewey" et serait propre à l'établissement qui réforme les normes ?
Quel avenir ? Quelles normes ? Quelle compatibilité ? Avec qui ? pourquoi ?
A quoi ça sert ? j'entends à "grande" échelle... pas dans un "point lecture" de 500 ha
Merci pour vos réponses,
Amicalement,

mar13
Messages : 25
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 09:52

Re: Dewey virée

Message par mar13 » lun. 5 janv. 2009 12:40

Bonjour et tous mes voeux "positifs" pour 2009.
Excuse-moi,mais je n'ai pas compris ce que tu voulais dire.
Pour ton message précédent"Bougez-vous",je suis 100% O.K.

lambis
Messages : 67
Enregistré le : sam. 24 mai 2008 13:00

Re: Dewey virée

Message par lambis » lun. 5 janv. 2009 23:29

Bonsoir et merci, de même pour les voeux 2009 !
Cela signifie que certains établissements font le choix de simplifier la Dewey tout en respectant la nomenclature, d'autres "re-inventent"...parce que c'est un outil professionnel (la Dewey) et que les lecteurs n'y comprennent rien donc autant mettre une étiquette rouge ou verte (par exemple) par sujets ça simplifie pour tout le monde.
Tu travailles en bibliothèque ? Tes impressions ?
A bientôt,

mar13
Messages : 25
Enregistré le : lun. 29 sept. 2008 09:52

Re: Dewey virée

Message par mar13 » mar. 6 janv. 2009 10:08

Salut,
Non,je ne travaille pas en bibliothèque mais dans un cinéma.

POC28
Messages : 4
Enregistré le : mar. 14 oct. 2008 16:37

Re: Dewey virée

Message par POC28 » sam. 14 févr. 2009 11:17

Bonjour,

Je vous livre mon expérience et sentiment d'Assistant de Conservation en secteur Documentaires Adultes dans une commune de taille moyenne.

Déjà, réinventer une classification me parait un travail titanesque. On croit que l'on peut faire simple, mais on a toujours dans les mains au moment du catalogage des documents qu'on regrette d'avoir acheté car ils sont certes intéressants, mais on ne sait pas où les mettre !
Et puis, si la Dewey a des défauts et sert surtout - soyons clair - pour les BU, elle reste quand même très pratique, à condition de l'utiliser intelligemment.

Utiliser intelligemment veut dire pour moi conserver la cohérence des collections et permettre au lecteur de trouver ce qu'il cherche sans trop de difficultés : si le bibliothécaire doit vérifier sur le catalogue où sont les documents sur, par exemple, le développement durable, et qu'il en trouve un peu partout, c'est qu'il y a un problème.

Il y a les "classiques" de la simplification, bien sûr : distinguer les romans, la poésie, le théâtre, les biographies/témoignages...
On peut aussi faire des catégories en romans, comme SF, policier, terroir (le fameux terroir !), etc. tout en sachant que si cela permet aux lecteurs de trouver ce qu'ils cherchent, cela restreint aussi le choix proposé. Ils n'iront peut-être pas forcément voir dans d'autres rayons, dans d'autres genres, alors qu'en mélangeant cela peut arriver.
C'est un choix à faire.

En fait, les bibliothèques créent généralement des rayons à part : nous avons nous un rayon emploi-formation-concours (avec 4-5 "cotes" seulement), un rayon Local, informatique, etc.

Pour le reste, nous avions choisi, dans le cadre de notre déménagement vers une structure plus grande, de simplifier la Dewey pour les documentaires. C'était il y a bientôt deux ans, et aujourd'hui, cette simplification ne nous satisfait pas forcément (toujours le principe du "mais je le mets où, lui ?").
Notre exigence, c'est que les documents sur un même sujet ou d'un même auteur soient au même endroit, d'où des choix parfois "étranges" mais que nous assumons et expliquons.
Par exemple, nous avons choisi de réunir les guides de voyages par pays ou régions, en "inventant" des cotes et en laissant de côté les auteurs qui n'intéressent pas les lecteurs en général.

On peut aussi imaginer - et des bibliothèques l'ont fait - de créer un rayon "Actualité" qui implique un travail de remise à jour régulier.
Ou un rayon Essai, etc.

Après, tout dépend de la taille du fonds, et des thèmes que l'on souhaite mettre en avant. Ainsi que du public visé : une bibliothèque grand public avec peu d'étudiants ou de chercheurs n'aura pas les mêmes enjeux qu'une bibliothèque dans une ville universitaire.
Et ne pas oublier la question de l'organisation des locaux qui est le premier moyen de repérage des lecteurs.

En espérant avoir pu - un peu - vous aider.

Cordialement

PS : utiliser des étiquettes de couleur par sujet n'est pas forcément très parlant : à quoi correspond le rouge ? Le vert ? C'est selon le public visé ? Ca veut dire que le livre ne peut pas sortir ?....

lambis
Messages : 67
Enregistré le : sam. 24 mai 2008 13:00

Re: Dewey virée

Message par lambis » lun. 16 févr. 2009 10:42

Merci POC28 pour cette réponse très détaillée.

En effet, simplifier la Dewey est un + à mon avis, tous les arguments positifs que vous avancez sont maintenant vérifiés (mon msg date de décembre) dans le cadre d'une bibliothèque publique, les usagers s'y retrouvent plus facilement et se laissent tenter par des ouvrages qu'ils n'auraient jamais eu l'idée d'emprunter auparavant du fait de leur classification.
Simplifier la dewey n'a posé aucun problème (dans l'esprit) à mes collègues ni à moi-même, par contre supprimer des docs d'une classe et les "décaler" vers une autre par exemple, plus difficile...D'où ma question, si les lecteurs n'y voient que du bleu, peu importe pour eux qu'un livre soit classé en 150 ou 190, qu'en penseront les pros ou futurs pros ? Enfin ceux qui un jour prendront la relève...
Par contre vous me donnez des idées dans certains domaines "mis à part"
Concernant les étiquettes de couleur cela simplifie la vie aux lecteurs qui ne lisent que SF ou Policier et il y en a beaucoup, il est vrai qu'ils se "privent" d'un autre genre mais on a affaire à des inconditionnels...
Encore merci,
Cordialement,

Trans
Messages : 16
Enregistré le : ven. 11 avr. 2008 19:23

Re: Dewey virée

Message par Trans » lun. 9 mars 2009 21:25

On ne réinvente pas la Dewey, mais on peut effectivement la simplifier. Tout simplement pour mieux "coller" aux reflexes du public. L'ancien directeur du réseau des bibliothèques de Rennes avait ainsi publié une Dewey simplifiée" à l'usage des bibs du réseau. Je l'utilise personnellement depuis 2002 (et je poursuis la démarche, avec son autorisation). Deux principes : simplifier en opérant des regroupements et tenir compte des habitudes du public. Sa formule d'introduction était simple : (de mémoire) "bien classer un livre, c'est se préoccuper de savoir "à côté de quel autre livre il sera placé]". Si vous observez bien vos publics, vous verrez que sur certains sujets, ils s'attendent à trouver tous les livres au même endroit , par exemple sur "l'environnement", terme générique pour eux et ne comprennent pas que ces ouvrages puissent se trouver en 300, en 500, en 600, en 700. Idem pour les "activités créatives" dont certaines seront déclinées en 700 et d'autres en 600; etc. Il nous est tout à fait possible d'opérer ainsi des regroupements qui facilitent la recherche. C'est d'autant plus important que l'on constate que très peu de gens savent utiliser les opacs au niveau des mots-matière (surtout si on a eu le malheur de choisir la Rameau); Ils s'orientent donc "topographiquement". A nous de leur faciliter la tâche, particulièrement dans les petites et moyennes structures. Je tiens ma dernière version à disposition de qui la souhaite. Si l'on constitue son fonds de départ, c'est facile, mais si on doit revoir un fonds important c'est plus difficile, il faut proceder par grandes catégories très dispersées et très demandées et laisser provosoirement tomber les autres. Deux inconvénients : votre successeur risque de s'arracher les cheveux en découvrant le massacre, et d'autre part, si vous entrez dans un réseau (fichiers partagés, ouvrages circulants, livres de la BDP), vous allez vous faire très mal voir par vos collègues plus traditionnels. Handicap actuel : de plus en plus de structures récupèrent sans rien modifier les notices BNF ou Electre, avec la Dewey "de référence" proposée. Et quand on vous balance la BNF à la figure, vous ne pouvez plus dire grand-chose, d'autant plus qu'on vous accusera, en plus, de "perdre du temps en catalogage", ce qui est devenu l'injure suprême actuellement. La Dewey simplifiée, c'est une démarche qui respecte le lecteur et son autonomie dans la structure. Mais c'est pas bien vu . Faut savoir ce qu'on veut. Dans un autre ordred'idée, je connais de nombreux collègues qui regrettent d'avoir pris Rameau. Il est trop tard. Un conseil : si vous avez la Blanc-Montmayeur, gardez-là!

Répondre